De Grand Prix cycliste de Beauce
à Tour de Beauce :
Une histoire à succès !

Depuis les 29 dernières années, les organisateurs du Grand prix cycliste de Beauce (GPCB) ont construit un événement qui s'est amélioré d'années en années.

Grâce à l'initiative d'un groupe de cyclistes enthousiastes dans la région de la beauce, le GPCB a été créé en 1986. La première édition provinciale s'est tenue sur 2 jours.

En 1987, M. Jean Lessard, ancien membre de l'Équipe Nationale rêvait déjà d'une course internationale dans la région. Cette année-là, le GPCB devenait l'hôte des championnats du Québec.

En 1988, en décidant d'accueillir la Coupe Canada et les Championnats Canadiens - qui ont servi à choisir les athlètes des jeux olympiques de Séoul - le Grand Prix s'affichait ainsi comme un des plus importants promoteurs d'événements de ce genre au pays.

En 1991, une compétition importante était ajoutée: l'étape finale du Mont Mégantic. Le Grand Prix était ainsi reconnu comme une compétition des plus difficiles en Amérique du Nord. La même année, les organisateurs du GPCB demandaient une sanction internationale afin de permettre à un plus grand nombre d'organisations cyclistes de participer au Grand Prix. Cette sanction était allouée à temps pour les épreuves de 1992.

En 1993, 94 et 95, le GPCB s'imposait comme compétition incontournable au calendrier international. Depuis ces années, la compétition n'a cessé de s'améliorer.

À l'automme 1996, lors de la réunion de l'Union Cycliste internationale (UCI) à Lugano, le Grand prix cycliste de Beauce se voyait octroyer le niveau 2.4, le plus élevé en cyclisme en Amérique, devenant ainsi un fier compétiteur des événements de Vuelta au Chili et de la Classique RCN en Colombie.

Avec ce niveau de qualification, le GPCB devenait ainsi une course plus intéressante pour les cyclistes canadiens et étrangers.

Les versions 1998 et 1999 du GPCB remportèrent un succès retentissant. Le nombre d'équipe passa de 13 à 20, et la qualité des coureurs ne cessa d'augmenter.

L'année 2000 fut cruciale pour le Grand Prix de Beauce. Grâce à l'investissement monétaire du secteur public et du secteur privé, les promoteurs prouvèrent que l'événement était très important pour la région, le Québec et le Canada. C'est ainsi que le Grand Prix a pu engager des administrateurs à temps plein pour l'édition 2001.

En juin 2001, 130 des meilleurs cyclistes au monde compétitionnèrent dans la plus grande course en Amérique du Nord. Ils roulèrent ainsi plus de 1 000 km en 8 jours, dans ce qui était connu comme la compétition la plus élitiste au calendrier canadien.

En 2002, la marche était haute: le Grand Prix sollicitait et obtenait le niveau 2.3, de l'UCI. avec une note de passage de 94.33%, ce qui propulsait le GPCB au rang des événements d'envergure internationale. Le prestige et la réputation du Grand Prix fut confirmé en Décembre 2002, alors que l'organisation se voyait octroyer le prix d'Événement de l'année lors du Gala des Athlètes du Québec, et celui de l'Organisation de l'année par l'Association cycliste Canadienne.

Le Grand Prix Cycliste de Beauce est fier des succès remportés en 2003 et 2004, alors qu'elle était reconnue comme organisation exceptionnelle par les coureurs et les médias.

Lors de son 20e anniversaire, en 2005, la corporation du Grand Prix Cycliste de Beauce a changé de nom, pour se faire connaître dorénavant sous le vocable de Tour de Beauce.

Par ailleurs, la 21 édition, en 2006, a été celle qui a apporté la plus grande participation de toute l'histoire du Tour, soit 22 équipes enregistrées.

En 2009, le Comité organisateur s'est préparé à la 24e édition de la course, en conformité avec les exigences et réformes de l'UCI. Les organisateurs ont accepté le niveau 2.2 de l'UCI, confirmant à cette compétition le titre 'd'Épreuve Internationale, Sanction la plus élevée du Canada'.

En 2010, plusieurs activités ont été mises sur pieds afin de souligner la 25e édition de cette course internationale, dont le Défi Desjardins qui se veut une randonnée de vélo VIP pour la communauté d'affaire et de décideurs, qui donne un coup de pouce financier à l'organisation. De plus, les organisateurs en ont profité pour mettre en place le Temple de la Renommée du Tour de Beauce en introduisant 2 bâtisseurs, Raymond Dutil et Jean Lessard et 2 coureurs, Ivan Waddel et Gervais Giroux.

En 2014, la corporation du Grand Prix Cycliste de Beauce s'est embarquée dans un lot de changements avec de nouveaux parcours, nouvelles villes hôtes et plusieurs événements tenus en parallèle. La réputation du Tour de Beauce amène plusieurs coureurs, on y comptait 21 équipes enregistrées.

En 2015 se tiendra la 30e édition de cette course internationale. C'est à ne pas manquer!!

Propulsé par CreaWEB - iClic.com, Création de site Web